Accident, maladie, invalidité, décès… Les assurances prévoyance permettent de se protéger mais aussi de protéger sa famille des conséquences financières des aléas de la vie. Compléments indispensables de l’assurance maladie, elles proposent des solutions sur mesure pour répondre aux besoins de chacun.

Les indemnités versées par l’assurance maladie en cas d’incapacité, d’invalidité ou de décès sont insuffisantes pour maintenir son niveau de vie, préserver son autonomie ou mener à bien ses projets. Avec les assurances prévoyance, il est possible de compléter ce manque à gagner par le versement d’un capital, d’indemnités journalières ou d’une rente.

Êtes-vous vraiment protégés ?

La plupart d’entre nous le pense, mais qu’en est-il réellement ? Si l’Assurance maladie prend en charge une partie des frais médicaux, elle n’indemnise que faiblement les conséquences financières d’une maladie ou d’un accident.

> En cas d’incapacité*
À partir du quatrième jour d’arrêt de travail, le salarié perçoit de l’Assurance maladie une indemnité journalière égale à 50 % de son salaire calculé sur la moyenne des trois derniers mois. Le montant maximum accordé est de 48,43 € par jour (au 1er janvier 2011).
* incapacité temporaire à exercer une activité.

> En cas d’invalidité*
Il existe trois catégories de pension d’invalidité dont le montant varie en fonction de la gravité. La pension de 1re catégorie représente 30 % du salaire annuel moyen (plafonnée à 883,83 €/mois). La pension de 2e catégorie équivaut à 50 % du salaire annuel moyen (plafonnée à 1 473 €/mois). Quant à la pension de 3e catégorie, elle correspond à 50 % du salaire annuel moyen assorti d’une majoration pour l’assistance d’une tierce personne (plafonnée, au 1er avril 2010, à 1 473 €/mois + 1 038,36 €/mois).
* réduction permanente, partielle ou totale de certaines aptitudes.

> En cas de décès
Si les ayants droit de l’assuré en font la demande, l’Assurance maladie leur verse un capital avoisinant les trois derniers mois de salaire, plafonné à 8 838 € (au 1er janvier 2011).

Les assurances prévoyance, un complément indispensable

> L’assurance des accidents de la vie

Elle protège l’ensemble de la famille en cas de dommages corporels importants et définitifs, voire de décès, suite à un accident de la vie privée, médical ou à un attentat.

Exemple : Philippe, 44 ans, est marié et père de trois enfants. Pendant ses vacances, il tombe de l’arbre qu’il taillait dans son jardin et se blesse au genou. Il est en arrêt de travail depuis plus de trois mois. Avec une cotisation mensuelle de 11,82 €*, son assurance des accidents de la vie lui garantit le versement d’un capital de 2 160 €. Il bénéficie également du remboursement de ses frais de soins non couverts par le régime obligatoire et sa mutuelle, dans la limite d’un plafond de 7 201 €. Si sa blessure s’aggrave, entraînant une invalidité de 50 % et l’impossibilité de reprendre son activité, il percevra un capital de 132 022 €, ainsi que la prise en charge de l’aménagement de son cadre de vie à concurrence de 33 005,50 €. En cas de décès, sa femme aurait perçu un capital de 86 414 € et le remboursement des frais d’obsèques à hauteur de 4 801 €. Chacun de ses enfants à charge aurait bénéficié d’un capital de 18 003 € auquel pourrait s’ajouter un second capital s’ils ont moins de 21 ans. Ce dernier est fonction de l’âge des enfants à la date du décès.
* Contrat Tranquillité Famille niveau 2 pour 2 adultes + 2 enfants assurés. Garantie accidents de la vie privée, avec franchise invalidité permanente de 10 %.

> L’assurance perte de revenus

Elle garantit le versement d’indemnités journalières ou d’une rente invalidité en cas d’arrêt de travail consécutif à une maladie ou un accident. Ces indemnités complètent celles perçues au titre du régime obligatoire.

Exemple : Patrick, 34 ans, est célibataire. Attaché commercial, il gagne 2 500 € par mois. Suite à un accident de vélo, son état de santé s’est détérioré et il est en arrêt de travail depuis huit mois. Il doit faire face aux charges récurrentes (loyer, impôts, électricité…), mais aussi aux dépenses médicales liées à l’accident non couvertes par le régime obligatoire et sa mutuelle. Grâce à son assurance perte de revenus et pour une cotisation de 11,40 €* par mois, Patrick perçoit des indemnités journalières de 35 € en complément de celles du régime obligatoire (48 €/jour) et de son employeur. Si son arrêt de travail se prolonge, il percevra ces indemnités pendant trois ans et une rente pourra prendre le relais si son incapacité se transforme en invalidité. Celle-ci peut atteindre 12 775 € par an si l’invalidité est d’au moins 66 %.
* Assurance perte de revenus garantie 3 ans + rente avec franchise de 180 jours.

> L’assurance décès

Elle garantit le versement d’un capital ou d’une rente aux proches de l’assuré, qui leur permettra de préserver leur indépendance financière en cas de décès. Elle couvre également l’invalidité permanente et définitive et garantit, dans ce cas, le versement d’un capital à l’assuré.

Exemple : Marie, 30 ans, et Joël, 33 ans, sont concubins. Tous deux travaillent, mais le salaire de Joël (2 200 €/mois) est plus élevé que celui de Marie. En souscrivant une assurance décès pour une cotisation mensuelle de 10,81 €*, il a tenu à mettre sa compagne et ses deux enfants de 3 et 5 ans à l’abri du besoin s’il venait à décéder. Il leur garantit ainsi le versement d’un capital de 44 446 € qui se cumulerait avec celui du régime obligatoire (8 354 €) et d’une rente trimestrielle de 330 € par enfant jusqu’à leur 25 ans.
*Assurance décès MAAF, tarif non-fumeur.

Exemples sur la base des contrats Prévoyance MAAF à partir des tarifs 2011.

 

 

Vous avez reagi

  1. leviré dit :

    vous osez m'envoyer de la pub ALORS QUE VOUS M AVEZ VIRE POUR 2 ACCIDENTS DONT L UN ETAIT INDEPENDANT DE MOI BRAVO LES ASSURANCES "FRICARD"

Avatar

(format jpeg, png, gif ou bmp - taille max : 1Mo)

Ou sélectionnez un avatar parmi ceux que nous proposons :

Texte de sécurité:*

Veuillez saisir les caractères affichés dans l'image ci-dessous
Vous n'arrivez pas à le lire ? Afficher un autre texte

A lire aussi

Dois-je souscrire une assurance scolaire ?

Comme tous les parents, vous voulez le meilleur pour votre enfant. L’assurance scolaire permet de couvrir les dommages qu’il pourrait causer à ses camarades, mais aussi et surtout ceux qu’il pourrait subir à l’école ou parfois même en dehors. Éclairages.

Les différents types de vols automobiles

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : Quels sont les différents types de vols automobiles ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans notre vidéo.

L’assurance plaisance est elle obligatoire ?

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : L’assurance plaisance est elle obligatoire ?

Les risques en cas de fausse déclaration sur un contrat d’assurance

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : Quels sont les risques en cas de fausses déclarations sur un contrat d’assurance ?

Le non paiement d’une assurance non-vie

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : Quels sont les risques liés au non-paiement d’une prime d’assurance non-vie ?

Par qui les assureurs et mutuelles sont ils contrôlés ?

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : Qui contrôle les assureurs et les mutuelles ? Pourquoi les contrôler ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans notre vidéo.

Comprendre l'assurance décès

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine, qu’est ce que l’assurance décès ? Comment protéger ses proches ? Rente, rente éducation ou capital ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans notre vidéo.

Qu’est ce que l’assistance ?

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine, Qu’est ce que l’assistance ? Accident automobile, Accident corporel, Rapatriement d’urgence, que comporte votre contrat d’assurance ?

Un mécontentement : comment réclamer ?

Vous n’êtes pas satisfait de la réponse de votre assureur ? Vous pouvez lui adresser une réclamation. Voici comment procéder.

Quels sont les litiges concernés par la protection juridique ?

MAAF, en partenariat avec News-Assurances, vous propose le programme Mieux comprendre l'assurance. Cette semaine : quels sont les litiges concernés par la protection juridique ?